Écrit par 9h53 L'univers technique

Zoom métier : Développeur

Le métier de développeur en pleine expansion, compétences et missions

C’est un métier qui connaît un véritable “boom” !
L’expansion des sites internet, des applications mobiles, du e-commerce pousse les entreprises à embaucher des développeurs pour les accompagner au mieux dans ce monde numérique nouveau et parfois totalement inconnu.

Qu’est-ce qu’un développeur ?

De manière très simplifiée, un développeur informatique est une personne qui conçoit des programmes informatiques. Il travaille à partir d’une demande, en traduisant les besoins en langage informatique.

Il existe plusieurs types de développeurs :

• Les développeurs d’applications et de logiciels :

Ils travaillent aux applications mobiles que vous utilisez sur votre smartphone mais aussi à la création et à l’évolution de logiciels ou progiciels.

Le métier de développeur d'applications mobiles et logiciels
Les applications pour mobiles

• Les développeurs web et applications web :

Cette dénomination peut à nouveau être scindée en 2 parties :
Le front-end et le back-end.

Un développeur back-end ou front-end pour les 2 parties d'un site web
Front-end et back-end

Toujours en restant très simple, le front-end concerne tout le travail sur la partie visible par l’utilisateur d’un site internet, le back-end regroupe tout ce qui est invisible et qui permet pourtant à un site web de correctement s’afficher.

Un développeur back-end se consacre au bon fonctionnement du site et à ses fonctionnalités (le fameux algorithme).

Un développeur front-end s’assure que le site s’adapte à tous les écrans et à tous les navigateurs, il optimise l’ensemble des éléments qui permettent à l’utilisateur de bien naviguer sur le site.

On appelle “développeur full stack” celui ou celle qui dispose de toutes les compétences pour gérer la partie front-end, et back-end, et ainsi gérer l’intégralité de la programmation d’un site ou d’une application web.

Un développeur full stack gère le front-end et le back-end d'un site
Un développeur full stack gère le front-end et le back-end d'un site web

Quel est le champ d’activité d’un développeur web ?

Cette question est d’autant plus importante que la réponse dépend complètement de la structure au sein de laquelle il travaille.
Généralement, plus l’entreprise est grande, plus les différentes tâches sont affectées à un grand nombre de personnes.

Exemple de structure du service web d’une grande entreprise :

Elle peut comprendre :
• Un développeur back-end
• Un développeur front-end
• Un gestionnaire de la base de données
• Un UX designer (User eXperience Designer en anglais) qui travaille à l’ergonomie, à l’organisation du site pour le rendre efficace et orienter l’utilisateur.
• Un web designer ou UI designer (qui optimise l’interface visible du site, la charte graphique et le rendu esthétique).
Remarque : L’UX et l’UI travaillent main dans la main mais c’est toujours l’UX qui intervient d’abord.
• Un SEO manager (Search Engine Optimization en anglais) qui met tout en œuvre pour que le référencement naturel du site soit optimisé par les moteurs de recherche.

Un développeur back-end travaille sur la partie invisible d'un site web
Le développeur back-end
Un développeur front-end travaille sur la partie visible d'un site web
Le développeur front-end
En entreprise, une personne se charge de gérer la base de données
Le gestionnaire de la base de données
UX designer ou UI designer ? UX ou webdesigner? On vous éclaire
L'UX ou IU designer
Le référencement naturel ou SEO est devenu une activité primordiale
Le SEO Manager

Exemple de structure web d’une PME :

Elle peut comprendre :
Un développeur qui gère le back-office, le front-office, l’ergonomie et l’aspect visuel du site mais aussi son bon référencement.

Ces exemples volontairement “extrémistes” illustrent avec humour la grande diversité des tâches qui peuvent incomber à un développeur web.

Des compétences interdépendantes :

Quelle que soit la taille de la structure au sein de laquelle il évolue, un développeur doit maîtriser un large spectre de compétences pour être efficace. Toutes les actions de son domaine sont liées les unes aux autres.

Exemples : L’optimisation du référencement d’un site dépend du html (HyperText Markup Language en anglais) qui balise et hiérarchise les informations du site. Les éléments de création d’un webdesigner doivent être correctement intégrés au site etc.

Quelle formation pour un développeur web ?

De nombreuses formations post-BAC permettent d’accéder à ce métier après 2 ou 3 années d’études :
Des BTS (brevet de technicien supérieur) “Informatique” ou “SIO” (Services informatiques aux organisations) aux BUT (bachelor universitaire de technologie) Informatique qui ont remplacé les DUT (diplôme universitaire de technologie) et les licences professionnelles.
Des formations plus longues du type Bac +5 permettent de se spécialiser dans certains secteurs de ce métier pour devenir chef de projet ou manager d’une équipe de développeurs. C’est notamment le cas des masters “informatique” ou “développement du SI”.

Pourquoi employer un développeur en interne?

À l’heure où tout est numérique, bénéficier de l’expertise d’un développeur dans l’entreprise est devenu capital.
Pour sans cesse améliorer, adapter, optimiser son site internet ou pour créer des passerelles entre le site internet et les autres logiciels de l’entreprise, le développeur joue un rôle primordial. Il permet à l’entreprise de dépendre plus modérément de prestataires extérieurs et ainsi d’avancer plus vite dans tous ses projets digitaux.

Fermer