Écrit par 15h52 Le monde de la Com'

Comment créer un logo réussi ?

Comment créer un logo parfaitement réussi ?

Pour créer le logo de votre marque ou de votre entreprise, plusieurs options s’offrent à vous.
Vous pouvez choisir de :
. créer vous-même votre logo à l’aide de logiciels appropriés,
. utiliser les services d’une plateforme de service de création de logos en ligne,
. faire appel à une graphiste indépendant,
. travailler avec une agence de communication.

Nous ne pouvons que vous conseiller de travailler avec des professionnels afin de bénéficier du savoir-faire et des conseils personnalisés d’un graphiste.
Le design d’un logo n’est pas une tâche à prendre à légère.
Ce symbole graphique va devenir l’identité visuelle de votre entreprise, celle qui vous représentera partout. Cela vaut la peine de ne rien oublier lors de sa création, votre logo est unique et vous allez le conserver pendant des années.

C’est parti pour la check list des éléments à respecter pour la création d’un logo au top du top !

Le logo doit être facilement compréhensible

Le logo est un élément de langage. Il parle pour vous, il parle de vous, autant qu’il le fasse correctement !
Quand une personne regarde votre logo, elle doit immédiatement comprendre ce qu’il véhicule, ce qu’il dit de la marque ou de l’entreprise qu’il représente.
Tous les éléments du logo doivent être facilement lisibles, sans complexité d’interprétation.
Si le logo contient une image, elle doit être cohérente avec la fonction de l’entreprise. N’oubliez pas cette petite phrase souvent entendue : “une image vaut 1000 mots”, optimisez les visuels, les dessins stylisés, réduisez le texte.

Burger King est un logo facilement compréhensible
Le logo Burger King est un logo parfaitement explicite

Les couleurs jouent ici un rôle important. Prenons l’exemple des marques de piscines ou de produits pour piscines, elles optent fréquemment pour des logos dans les tons de bleu et contenant des éléments du monde de l’eau comme des gouttes d’eau ou une vague.

La couleur bleue chez les piscinistes
Le bleu, code couleur du monde de l'eau

Les marques de poupées choisiront plutôt des logos dans les tons roses et des traits issus de l’univers girly.
Consultez l’article de notre blog consacré à la signification des couleurs

Le rose, la couleur girly des marques destinées aux filles

le saviez-vous ? La plupart des grandes marques de luxe ont choisi un logo en seulement une ou deux couleurs (Chanel, Coca Cola, Louis Vuitton, Yves Saint Laurent, Rolex etc.)

Le logo Louis Vuitton en noir et blanc
Logo Yves Saint Laurent noir et blanc

 

Exemples de logos bicolores 

Le logo doit être efficace

En un simple coup d’œil, le logo doit frapper l’esprit de celui qui le regarde. En une fraction de seconde, l’observateur doit assimiler ce qu’il voit et l’enregistrer dans sa mémoire. Votre logo doit allier créativité et simplicité. Cela n’est pas toujours si simple de faire cohabiter ces deux concepts ! Apple est un exemple de marque qui a réussi le challenge avec sa pomme.
Un bon logo doit être unique et impactant.
Un logo intelligemment créé doit contenir un élément symbolique capable de fonctionner sans être forcément associé au nom de l’entreprise.
Le meilleur exemple de simplicité et d’efficacité reste la virgule de Nike, connue, reconnue, intemporelle. On peut encore une fois citer aussi Apple dont la pomme croquée symbolise à elle seule tout l’univers de la marque.
Un logo qui fonctionne est un logo qui sait séduire son public cible.

Le logo d'Apple

Le logo doit être déclinable

Pour être utilisé sur tous les supports, dans tous les formats et dans toutes les tailles, un logo doit ainsi pouvoir être décliné :

en couleurs et en noir et blanc

La version couleur du logo sera utilisée sur certains supports de l’entreprise, numériques ou papier : le site internet, les cartes de visite, l’enseigne, les supports de communication textiles dynamiques tels les beachflags ou drapeaux publicitaires etc.
La version noir et blanc sera réservée à des supports sur lesquels la couleur a moins d’intérêt comme les bons de livraison, notices de montage ou encore les reçus de paiement de terminal bancaire. Le choix de l’impression en noir et blanc peut également être celui retenu pour personnaliser les vêtements de travail des salariés.

Remarque : les graphistes expérimentés expliquent qu’un bon logo doit être un logo qui fonctionne bien en noir et blanc.

au format horizontal et vertical

Selon le support sur lequel il devra figurer, le logo doit pouvoir s’adapter à la place qu’on lui aura réservé sans perdre inutilement en visibilité…
Le logo gagnera à fonctionner aussi bien au format vertical que horizontal.
Cette préconisation est d’autant plus vraie à l’heure des sites internet qui doivent être responsives, c’est-à-dire capables de s’adapter à l’écran sur lequel ils sont lus. Ainsi sur un site version ordinateur, le logo apparaît souvent en haut à gauche de la page d’accueil dans un format horizontal.
Lorsque ce même site est consulté sur un téléphone mobile, le logo de la page d’accueil passe en version verticale pour s’adapter à la taille de l’écran.

en petite taille jusqu’au format XXL

Un bon logo doit être reconnaissable en grande et en petite taille. C’est une raison supplémentaire qui incite les graphistes à dessiner des logos de manière stylisée. On peut ainsi les reconnaître en tout petit, aussi bien en broderie de quelques centimètres sur la manche d’un vêtement qu’en grand format, imprimé sur un cadre toile tendue.

au format vectoriel

Le logo peut être disponible sous plusieurs formats numériques (png, jpeg, pdf, svg etc.) mais il doit absolument être vectorisé pour pouvoir être décliné dans toutes les tailles sans que sa définition ne perde en qualité.

Déclinaison du logo Macap en petit format
Déclinaison du logo Macap en petit format
Logo Macap décliné en grand format
Déclinaison du logo Macap en grand format

Faut-il souvent réactualiser son logo ?

Pour véhiculer une image positive de la marque ou de l’entreprise qu’il représente, un logo doit toujours rester “actuel”. Un logo que l’on trouve démodé ou désuet ne remplit évidemment pas son rôle.

Si elle semble anodine, cette question de pérennité du logo est pourtant primordiale. Quand on crée un logo, il faut tenir compte de sa durabilité dans le temps. Le design doit être capable de s’inscrire dans la durée en évitant les éléments de marquages temporels trop précis. Des logos comme ceux de Chanel ou Hermès illustrent cette idée. Ils n’ont jamais été modifiés et restent toujours furieusement tendance.

Un logo sera relooké au fil du temps, réactualisé pour coller à son époque, mais sa base doit rester la même afin que le client continue à le reconnaître. Le logo Instagram ou encore celui de Danone a parfaitement su évoluer au fil du temps alors qu’une énorme entreprise comme Amazon est tombée dans un piège qu’elle n’avait pas vu venir …

Actualisation du logo Danone au fil du temps
Evolution du logo Danone de 1968 à nos jours

En mars 2021, Amazon a modifié le visuel de son application mobile qui représente un colis et un sourire. D’un point de vue efficacité, le cahier des charges était parfaitement rempli. Les internautes l’ont pourtant vu d’un autre œil : le scotch qui ferme le colis positionné au-dessus du sourire a été rapidement transformé en mème (phénomène de parodie décliné et partagé en masse sur Internet) avec la moustache d’Hitler. On peut dire qu’en terme d’image, cette association n’a pas fait le job… Amazon a très rapidement et discrètement rectifié le logo en modifiant la forme du scotch.

L'erreur de logo de l'application Amazon

Transformer complètement son logo revient à transformer tout autant son image de marque. Cela n’est ni conseillé ni à proscrire, c’est à savoir pour agir en connaissance de cause.

Qu’il reste le même, qu’il soit relooké ou totalement revu, le point immuable pour l’utilisation optimale d’un logo, c’est le respect d’uniformité dans sa diffusion.

Quand le logo évolue, tous les acteurs de l’entreprise doivent impérativement avoir facilement accès et utiliser la dernière version du logo.
Que se passe-t-il quand un service marketing met à jour le logo sur les supports de communication de la marque (banderoles publicitaires, cartes de visite, catalogues produits) et qu’un service administratif écrit aux clients sur un papier entête dont le logo n’est pas à jour ? L’image de l’entreprise et la recherche de création d’une véritable identité visuelle sont bêtement pénalisées.

Fermer